Auburn model 8-851

IMG_165147_cr
La firme Auburn fut fondée en 1900 dans l’Indiana (USA), et se plaça bien vite sur le marché des voitures de luxe, se posant en concurrente des Cadillac et Packard les moins chères. Elle devint la clé de voute de l’empire Cord à partir de 1926, date à laquelle Errett Lobban Cord, jeune manager ambitieux et bouillonnant d’idées, devint président et propriétaire de la firme.

A partir de ce moment, les Auburn devinrent des voitures nées directement de l’imagination de Errett L.Cord, et correspondant exactement à ses propres souhaits. Ainsi, en 1928, Auburn introduisit la plus grande voiture jamais construite par cette firme, équipée d’un moteur 8 cylindres Lycoming développant 115ch. Ce modèle fut carrossé par les plus grands carrossiers américains de l’époque, tels que Murphy.

Les carrosseriesIMG_165138_cr les plus en vogue étaient les Cabriolet, Phaeton et Speedster. Le Speedster était un Cabriolet allégé qui permettait de hautes performances. Malgré leur côté aristocratique, les Auburn demeuraient moins chères que les Cord et les Duesenberg, ces trois marques formant à partir de 1929 le célèbre groupe qui défraya la chronique jusqu’en 1937.

Les Auburn partageaient avec ces deux marques le caractère sportif et l’élégance des carrosseries. Les Auburn 8 cylindres furent fabriquées à 28 000 exemplaires. Mais alors que l’année 1932 marqua le fond de la grande dépIMG_165245_crression économique commencée en Octobre 1929, Errett L.Cord lança l’Auburn V12 (160ch), dont le rôle devait être de démocratiser le 12 cylindres.

Ce nouveau modèle était en effet le moins cher des 12 cylindres proposés sur le marché américain. Errett L.Cord vantait la première 12 cylindres destinée aux classes moyennes. Mais en dépit de son prix raisonnable, la firme ne réussit pas à en vendre plus de 11 000 en 1932, et seulement 6 000 en 1933. Ce modèle fut supprimé en 1934, alors que réapparaissait la 8 cylindres, mais dotée cette fois d’un compresseur ( » Supercharged « ) qui permettait d’obtenir une puissance de 150ch, soit presqu’autant que feu la V12.

Le très talentueux styliste Gordon Buehrig était arrivé chez Cord en 1933, et la nouvelle Auburn  » Supercharged  » Speedster de 1934 fut son œuvre. Ce modèle restera l’un des grands classiques de l’Automobile du 20e siècle, à tel point que des artisans en fabriquèrent beaucoup plus tard des répliques. Malheureusement, les magnifiques Auburn  » Supercharged  » furent le chant du cygne de la marque : 500 exemplaires seulement furent fabriqués de 1934 à 1936. La firme Auburn disparut en 1936, un an avant l’effondrement de Cord et Duesenberg.

Période des frères Eckhart

1874 IMG_165303_cr: fondation de la <<Eckhart Carriage Company>> à Auburn (Indiana) par Charles Eckhart qui était auparavant charron chez Studebaker à South Bend (Indiana)
1900 : Charles se retire devant ses trois fils (Frank, Morris et William) qui fondent la <<Auburn Automobile Company>>; le premier a une formation de peintre, le second d’ajusteur et le troisième de sellier
juste avant de créer l’Auburn Company, ils fabriquent sous le nom c’Eckart, 8 exemplaires à $1000 l’unité, du buggy ci-contre en monocylindre. On le doit à Franck plus qu’aux autres
1901 : le temps du balbutiement avec 25 exemplaires et le triple l’année suivante. La production devient régulière de ces voitures monocylindre et vendues à Auburn et en banlieue

la AUBURN AUTOMOBILE COMPANY

IMG_165159_cr1903 : naissance de la Auburn Automobile Company le 22 août de cette année; nouveau modèle produit environ à une centaine d’exemplaires d’une <<Auburn 6HP>> vendue $800
1906 : nouveau modèle qui sera produit jusqu’en 1910, une 2 cylindres à 5 places qui sera qualifiée de « the Most for the money Car »

1909 : second modèle la <<Auburn G>> à moteur Rutenber 4 cylindres et boite 2 vitesses. Deux carrosseries disponibles en découvrable et en camionnette pour un prix allant de $1150 à $1650.
1911 : la <<G>> est remplacée par une autre toujours à 4 cylindres
1912 : nouveau modèle et première 6 cylindres la <<Auburn 6/50 à moteur Rutenber de 41cv
1913 : nouveau modèle <<Auburn 33L>> avec carrosserie torpédo et moteur à 4 cylindres
1914 : nouveau modèle <<Auburn 6/45>>
1916 : Les ventes déclinent alors qu’il y a trois modèles en production <<Auburn 4/38>> à moteur Rutenber 4 cylindres, <<Auburn 6/38>> à moteur Teetor 6 cylindres, <<Auburn 6/40>> à moteur Continental 6 cylindres
1918 : la production a été arrétée

la AUBURN AUTOMOBILE COMPANY SOUS CONTROLE….

IMG_165233_cr

1919 : l’entreprise est revendue au groupe R.Band de Chicago qui a à sa tête le célèbre créateur du chewing-gum éponyme, William Wrigley. Il y a une réorganisation financière de la société qui garde malgré tout Morris Eckhart comme PdG. Première voiture et seule modèle à sortir de ces mouvements, la <<Auburn Beauty Six>> à moteur Continental Red Seal et vendue $2000
1922 : 15717 exemplaires produits de la beauté pour les quatre premières années

Période Erret Loban Cord

1919 : Erret L Cord en est déjà à sa troisième fallite malgré son jeune age. Avec juste $20 en poche, il se remet très vite en étant vendeur chez Moon Automobiles; ses commissions sont de l’ordre de $30.000 annuels
1924 : la production tourne autour de 6 Beauty Six quotidiennes mais les ventes ne suivent pas et il y a 700 voitures invendues en fin d’année
Arrive comme vendeur émérite, le jeune Erret Lobban Cord qui décide de rajeunir, embellir et vendre ce stock. Il commença par utiliser des peintures de couleur chatoyantes et de deux tons. Pour ce faire il avait convaincu R.Band de l’embaucher
1925 : EL Cord rachète la société à R.Band et les ventes doublent. Il engage l’ingénieur James Crawford

et sort en huit cylindres deux nouveaux modèles avec la <<Auburn 8/63>> et la <<Auburn 8/88>>. Il engage également le styliste Gordon Buehrig de chez Stutz (précédemment GM, Packard et De Dietrich). Les calandres de radiateur sont devenues nickelées et les ceintures de caisse soulignent bien les deux tons. Ce Buehrig sera la père du style des trois marques
1926 : les ventes doublent encore et EL Cord se fait nommer PdG, il a alors 32 ans. La société exporte cette année là, 1189 voitures. En octobre il rachète la « Duesenberg MotorsCorp »
1927 : les peintures deviennent tricolores et le <<Auburn Speedster>> est un grand succès; il sera transformé après quelques courses en 8/115. Auburn exporte cette fois plus de 2000 voitures
1928 : la <<Auburn 8/88>> est équipée de freins hydrauliques
1929 : les ventes totales dépassent les 22000 unités. EL Cord fonde la <<Cord Corporation>>; sortie de la <<Auburn Cabin Speedster>> trop expérimentale pour se vendre
1930 : avec la recession économique, les ventes tombent à 13700 unités
1931 : EL Cord décide de ne plus fabriquer ni les 6 cylindres, ni la prestigieuse 8/125 et tout fut mis sur la <<Auburn 8/98>> à un prix attractif. La gamme de l’année tournait exclusiveme

IMG_165318_cr

nt autour de cette 8/98 en deux series la Special et la Standard, chacune déclinée en sept différentes possibilités. Donc 14 modèles allant de $945 à $1395. C’est l’ancienne modèles 25/20/115. Ce fut avec 32031 unités, le record de ventes annuelles
1932 : sortie de la <<Auburn 12/160>> à moteur Lycoming à 12 cylindres de 6L4 développant 160cv à 3500t/mn. Avec le Coupe c’était le 12 cylindres le plus économique du moment $975 et $1275 pour le Speedster mais avec 7939 ou 11000 voitures vendues au total pour l’année selon les sources, cette nouvelle gamme fut un échec
1934 : dernière année pour la 12 cylindres et reprise des 6 cylindres 652 et 8 cylindres 850 abandonnés eux en 1931 C’est sans grand succès mais les ventes remontent à 7770, sans doute gràce à un nouvel avant avec la calandre penchée. Les analystes donnent pour raison de cet echec, l’obligation qu’a E.L. Cord, de fuir en Angleterre soit pour eviter le rapt d’un de ses enfants (cf Lindbergh) soit pour fuir le fisc, c’est selon les sources.

IMG_1389_cr

1935 : les modèles furent rebaptisés 851 et 653 sans changement mais un véhicule fut mis au point malgré tout par ses « lieutenants » restés sur place: HT Ames, G Buehrig et A Duesenberg: la <<Auburn Speedster 8/51>> développant 115cv ou 150 dans la version compresseur. Beaucoup d’élements des carrosseries des 12 cylindres invendues furent réutilisées pour ce modèle.

1936 : Auburn n’a produit que 4830 véhicules au total

1937 : EL Cord vend ses actions de la <Auburn Automobile Company>> et en fin d’année le nouvel actionnaire majoritaire annonce que la société renonce aux automobiles au profit des pièces pour conditionneur d’air

Les commentaires sont fermés